En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Ligue M1 : 2e journée étape 5 à Feurs
le 15-02-2020
par Philippe Perroud
Saint-Vulbas le haut après des bas

Saint-Vulbas succède à Annecy, Lyon Métropole et Rumilly (2 victoires) (Php)

Sur ses terres il y a deux semaines, la formation Didona était passée à côté de son sujet. Elle a certes parfois souffert ici à Feurs, mais a su s'ouvrir le chemin de la victoire finale.
Saint-Vulbas n’a pas eu le meilleur départ, laissant Balaruc prendre les devants (3-0) après deux jets de but. Mais il n’y avait pas péril en la demeure, et la formation d’Albert Didona enchainait les marques pour franchement passer devant 9-3 en trois mènes. Avant d’enchainer une phase défensive, avec trois annulations de Michel et Marsens pour garder Balaruc à distance (9-5). 
La troisième obligeait les arbitres à se prononcer, car le tir de Michel survenait en même temps que le buzzer des 45 secondes : il sera estimé que la boule avait quitté sa main juste avant la sonnerie. C’était ensuite Ayral qui devait sauver Balaruc. Après sa première annulation, il ne parvenait aps récidiver, ce qui laissait quatre boules en main à St-Vulbas qui portait son avance à 12-5 à moins de dix minutes de la fin. Luc devait encore annuler dans la foulée, mais Balaruc déposait les armes, avec seulement quatre minutes à jouer.
« Je suis très fier de mon équipe. Nous avons eu des moments compliqués, avant et pendant ce tournoi, nous sommes une équipe qui peut être solide et solidaire mais qui peut aussi avoir ses fragilités. Nous sommes passés par tout _ça, mais avions su bien finir » estime Albertr Didona.

>>>St-Vulbas (Didona puis Béraud, Michel, Marsens, Mourgues) bat Balaruc (Landraud, Montels, Ayral, Molager) 12-5 (0-1, 0-3, 2-3, 5-3, 9-3, 9-3, 9-3, 9-5, 9-5, 9-5, 12-5, 12-5). Tir: Mourgues 16/18, Marsens 6/12 1 but, Michel 4/4 2 buts ; Molager 10/13, Ayral 7/10, 1 but, Montels 2/3


Balaruc rejoint St-Vulbas en finale
Balaruc a atteint sa première finale de la saison où il sera opposé à St-Vulbas, après avoir dominé, notamment au point (16/23 pour Patrice Landraud), la CRO Lyon. 

Danny Montels et Balaruc ont rallié la finale (Php)

Entre deux formations classées dans la deuxième moitié de tableau, cette demi-finale cachait son jeu car pour Balaruc comme pour la CRO Lyon, le début de saison avait été décevant. Et retrouver l’un et l’autre à ce stade ne devait pas être considéré comme une surprise. 
« Autant dans la partie précédente contre Challamel, nous étions parvenus à maintenir le jeu loin, autant cette fois on a laissé l’initiative à Balaruc et subi le jeu » soulignait Xavier Majorel, qui retient quand même la satisfaction d’être enfin sorti d’un groupe. « Un groupe difficile avec les deux finalistes de l’édition précédente, Challamel et Bal ».
Côté Balaruc, Danny Montels goûte au plaisir d’une saison enfin lancée. « On a fait une partie solide et solidaire. L’équipe commence à mieux se connaitre. On bidouillait depuis le début de la saison, mais en bidouillant, on a atteint deux fois la demi-finale, avec cette fois la finale encore à jouer ».
>>>Balaruc bat CRO Lyon 13-5 (1-0, 1-2, 1-2, 2-2, 4-2, 5-2, 8-2, 8-2, 8-3, 11-3, 11-5, 13-5)

>>>Parties de classement 
Lyon Métropole bat Joyeuse 13-1
Plaine de l’Ain bat Bellegarde-en-Forez 13-3
Valencin bat Annecy 10-6
Rumilly bat St-Michel-de-Maurienne 13-4

>>>Classement avant la finale
1.Rumilly 68
2.Sète 60
3.Lyon Métropole 58
4.Annecy 50
5.St-Vulbas 46
6.Plaine de l’Ain 40
7.St-Michel-de-Maurienne 30
-.Valencin 30
9.Fontaine 28
10.Balaruc 26
11. CRO Lyon 24
-.La Cote-Saint-André 24
13.Nice 20
14.Joyeuse 12
-.Bellegarde-en-Forez 12
16.La Tour-de-Salvagny 8

Coups de tonnerre à Feurs
Malgré un temps radieux, deux coups de tonnerre sont tombés sur Feurs cet après-midi. D'abord avec l'ampleur de la défaite de Sète, 2e du classement, en demi-finale face à St-Vulbas. Puis avec le renvoi en partie de classement du leader, Rumilly, devancé dans le groupe 3 par son vainqueur, Bresciano, et Bal.

>>>St-Vulbas une heure pour aller en finale. Pour sa quatrième demi-finale en cinq étapes de Ligue M1, Sète est tombé de haut en moins d'une heure face à Saint-Vulbas. Romain Garcia peut certes regretter « un peu de fatigue ». On a eu un groupe très difficile, il a fallu enchainer les parties serrées, on a laissé de l’énergie, et il a fallu enchainer directement sur la demi-finale. Il a manqué de l’essence dans le moteur mais c’est comme ça et on a été mauvais dans cette demi-finale face à une équipe qui a fait ce qu’elle avait à faire, bravo à St-Vulbas ».
Si la formation de Didona a dû en passer par une annulation de Marsens , cela a été sa seule alerte. Dominateur, St-Vulbas semblait aussi plus libéré. « Après deux week-ends décevants, on avait cravaché lors des trois parties de groupe ici. On était toujours sur des parties qui se jouaient au poteau, cette fois cela n’a pas été le cas tant mieux » dit Thierry Michel
>>>St-Vulbas bat Sète 13-0 (0-0, 4-0, 6-0, 6-0, 8-0, 13-0)

Sébastien Mourgues et St-Vulbas ont pris leur ticket pour la finale (Php)

Troisième partie
>>>Bresciano, enfin. Le verdict du groupe 3 est tombé avec trois formations dans un mouchoir à deux victoires. Le succès de la CRO sur Rumilly, et celui de la Plaine de l'Ain face à La Tour-de-Salvagny a fait sortir les calculettes. Bresciano qui menait 12-8 face à Challamel avait absolument besoin de marquer le 13e point, car le ticket pour la demi-finale serait sinon revenu à Bal. 
>>>"Il va neiger rouge". La réaction de Carlo Bresciano ne manquait pas de piment. "Je suis très fier des joueurs, même si Rumilly a fait des erreurs inhabituelles. Il va neiger rouge car c'est la première fois que nous rallions la demi-finale".
>>>Il a manqué un point à Bal. Si Dulac, bagué lors des deux parties précédentes, a au moins la satisfaction d'avoir existé cette fois, Bal a fait le job, mais il lui a manqué un point. Mené 4-0, la Plaine de l'Ain a ensuite pris les devants 12-4. et finalement gagné 13-8. Mais au total des points faits sur les trois parties, Bresciano est devant pour un point.
>>>Mancuso prend le bonus. Landraud, déjà qualifié pour la finale, reste premier de poule malgré son revers face à Gondrand. Entre Mancuso et Miotto, on jouait donc pour la deuxième place et le bonus de quatrre points. Le court succès de St-Michel-de-Marienne (8-7) vaut donc cher.

Groupe 3: CRO Lyon bat Rumilly 13-6; Plaine de l'Ain bat La Tour-de-Salvagny 13-8.
1.CRO Lyon 2 victoires (31 points faits); 2.Plaine de l'Ain 2 (30); 3.Rumilly 2 (26). 4.La Tou-de-Salvagny 0.
Groupe 4: Cote-Saint-André bat Balaruc 11-7; St-Michel-de-Maurienne bat Bellegarde-en-Forez 8-7.
1.Balaruc 2 victoires; 2.St-Michel-de-Maurienne 2; 3.Bellegarde-en-Forez 1; 4. La Cote-Saiont-André 1.
Parties de classement: Lyon Métropole/Joyeuse; Plaine de l'Ain/Bellegarde-en-Forez; Annecy/Valencin; Rumilly/St-Michel-de-Maurienne.

St-Vulbas face à Sète en demi-finale
On connait trois des quatre demi-finalistes : Sète affrontera St-Vulbas, tandis que Balaruc attend de savoir qui sera le vainqueur du groupe 3, où Rumilly tient la corde. Mais la formation Challamel devra battre la CRO pour valider son ticket, sinon, une égalité à trois pourrait être créée avec Bal et Bresciano.
Pour les Sétois, l’affaire s’est justement jouée avec une égalité à trois en tête de ce groupe 1 qui  a vu Garcia, Goffi et Condro s’entre-déchirer pour le ticket de demi-finaliste. Levieux a chaque fois opposé une belle mais insuffisante résistance et a concédé trois défaites face à ce trio pointant dans le top 4 du classement général derrière Rumilly. Départagés par les points faits, Sète (28) a devancé Lyon Métropole (23) et Annecy (21).
Garcia sera en demi-finale face à Didona, qui a réussi à dépasser au poteau Faure dans la dernière demi-heure. « On a encore dû batailler, parfois il faut en passer par ce genre de parties pour s’en sortir » dit le chef de quadrette de St-Vulbas. Albert Didona a été décisif au point en fin de partie, mais avait aussi fait deux prises importantes un peu plus tôt. Valencin qui avait la partie en main (8-4) a payé sur la fin ses choix en se compliquant un peu trop la vie. « On est retombé dans nos travers » constate Damien Didier.
Les troisièmes parties des groupes 3 et 4 débutent à 14 h, ainsi que la première demi-finale Sète-St-Vulbas.
Troisième partie
Groupe 1 : Séte bat Fontaine 7-4 ; Annecy bat Lyon Métropole 7-5
1.Sète 2 victoires (28 points faits) ; 2.Lyon Métropole 2 (23) ; 3. Annecy 2 (21) ; 4.Fontaine 0.
Groupe 2 : St-Vulbas bat Valencin 11-8 ; Joyeuse bat Nice 7-3
1.St-Vulbas 2 victoires ; 2.Valencin 2 ; 3. Joyeuse 1 ; 4.Nice 1.

Bal n'est pas passé loin contre Rumilly
La matinée était riche en affiches. Avec ce remake de la finale de l’étape précédente à Saint-Vulbas, entre Challamel et Bal, qui a tenu toutes ses promesses. Alexandre Chirat a signé trois annulations qui ont permis à la Plaine de l’Ain de ne pas laisser s’échapper Rumilly. « Après, ça a joué boule à boule à un haut niveau » souligne Alain Thévenin. Belay devait à son tour annuler à 6-5, et Alex Chirat rajoutait un quatrième but à sa collection à 45 secondes de la fin. Le tir décisif dans la mène supplémentaire revenait à son frère Grégory pour un nouveau succès de Rumilly. Mais la formation Bal confirme sa compétitivité.

Bal retrouvait Challamel ce matin (Php)

>>>Dur dur pour La Tour-de-Salvagny. Bagué la veille au soir par Rumilly et encore le matin par la CRO. La formation Dulac traverse son désert et s’accroche à sa lanterne rouge. 
>>>Trois pour un fauteuil. Dans ce groupe, une égalité à trois est possible en cas de succès de la formation lyonnaise face à Rumilly dans la troisième partie. Bal devra s’imposer dans le même temps devant Dulac. Avant ces troisièmes parties, les trois formations sont dans un mouchoir au décompte des points faits qui feraient le départage.(Challamel 20, Bresciano 19, Bal 18).
>>>Valencin défie Didona. Vainqueur de Joyeuse, Régis Faure a pris la tête de son groupe où il jouera le ticket de la demi-finale face à Didona, qui s’est incliné face à Nice. St-Vulbas qui menait 5-2 à quelques minutes de la fin peut s’en vouloir. Si Nice bat Joyeuse dans la troisième partie, et si St-Vulbas bat Valencin, une égalité à trois en tête est doc aussi possible dans ce groupe.
>>>Lyon Métro… pole. C’est Lyon Métropole qui a pris la tête du groupe de la mort en disposant de Sète Agglopole 9-8, sur la même socre face à Fontaine la veille. « On aime le suspense » sourit Sébastien Grail, qui a eu la frappe décisive face à Sète. La victoire d’Annecy écarte définitivement Levieux mais Sète peut encore se qualifier en l’emportant face à Fontaine si Annecy bat dans le même temps Lyon Métropole dans la troisième partie.
>>>Balaruc prend son rythme. Deuxième succès pour Balaruc qui a encore maitrisé contre St-Michel-de-Maurienne. La formation Landraud est déjà sûre de jouer la demi-finale puisqu’il a battu les deux équipes (Mancuso et Miotto) qui pourraient le rejoindre en tête au cas où Balaruc s’inclinait lors de la troisième partie contre La Cote-Saint-André.

Les quatre annulations d'Alexandre Chirat n'ont pas suffi (Php)

Groupe 1  
Hier : Sète bat Annecy 13-1 ; Lyon Métropole bat Fontaine 9-8
Aujourd’hui : Lyon Métropole bat Sète 9-8 ; Annecy bat Fontaibne 13-6
Groupe 2
Hier : Valencin bat Nice 13-1 ; St-Vulbas bat Joyeuse 9-8
Nice bat St-Vulbas 7-5 ; Valencin bat Joyeuse 11-7
Groupe 3 
Hier : Rumilly bat La Tour-de-Salvagny 13-0 ; Plaine de l’Ain bat CRO Lyon 13-6
Aujourd’hui : Rumilly bat La Plaine de l’Ain 7-5 ; CRO Lyon bat La Tour-de-Salvagny 13-0
Groupe 4 
Hier : Balaruc bat Bellegarde-en-Forez 11-2 ; St-Michel-de-Maurienne bat La Cote-Saint-André 12-9
Aujourd’hui : Balaruc bat St-Michel-de-Maurienne 13-5 ; Bellegarde-en-Forez bat La Cote-Saint-André 13-6



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales