http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   

Boutique

Actualité

Déplacement à Zagreb pour les lyonnais
le 17-05-2017
par Fabien Amar
Le club de la CRO Lyon débute sur la scène européenne ce samedi avec un déplacement chez les croates du Zrinjevac Zagreb.

En effet, exempté du tour préliminaire, la CRO a hérité du champion de Croatie lors du tirage au sort des ¼ de finales.
Nous allons parler de cette campagne européenne avec Xavier Majorel, un pilier du club croix roussien !!



Xavier, dans quel état d’esprit l’équipe aborde ce premier match de Coupe d’Europe ?

L’équipe est très enthousiaste de retrouver cette compétition européenne. C’est toujours une belle aventure collective, de belles confrontations sportives en perspective dans un autre contexte et ça ne fait pas de mal de changer de têtes.


Le groupe lyonnais

Quel a été le sentiment du club suite au tirage au sort ?

Le champion croate n’est pas n’importe qui, il compte dans ses rangs un certain nombre d’internationaux, actuels ou anciens, qu’il faudra défier chez eux à l’aller sur des jeux très roulants, pas simples à négocier.
Zagreb, cela signifie aussi un déplacement de plus de 1 000 km à gérer.

Tu connais le boulodrome de Zagreb pour y avoir joué à plusieurs reprises, quels en sont tes souvenirs (bons et moins bons) ?

La première fois que je me suis rendu dans ce magnifique boulodrome, Zagreb était encore en Yougoslavie...
J’y ai disputé 2 Coupes de Noël et une ½ finale de Coupe d’Europe qui n’ont pas été des réussites.
Je me souviens davantage d’un déplacement épique en minibus de plus 15 heures fin décembre et d’une arrivée très tardive sous 40 cm de neige, on n’était pas frais le lendemain matin dans les jeux.

Le boulodrome Zrinjevac Zagreb et ses jeux très larges et très roulants

La dernière victoire française en l’occurrence lyonnaise remonte à 2008, comment expliques-tu ce bilan ?

L’écrasante suprématie des Italiens dans cette compétition tient non seulement à leur niveau de jeu, mais aussi à leur approche du Sport Boules et à leur état d’esprit.
Je pense qu’ils considèrent les boules comme un véritable sport pendant qu’en France, on les pratique comme un jeu convivial. Du coup, leur âme de compétiteur en toutes circonstances fait la différence.



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales